samedi 18 octobre 2008

La cosmétique bio a plus de 2000 ans d'histoire

Au XXe siècle, l'avènement de l'industrialisation a bousculé les fondements de la cosmétique végétale avec l'introduction de parfums de synthèse, de dérivés pétroliers ou de stabilisateurs d'émulsion chimiques. N'oublions pas qu'auparavant la cosmétique était végétale, 100% « biologique », et que les preuves de son efficacité remontent à plus de 2000 ans !

Alors perpétuez la tradition, consommez du bio pour préserver notre jolie planète, et vous serez aussi belle que Cléopâtre l'était déjà...

Retour en arrière sur la belle histoire de la cosmétique :

- L'Egypte :

Aucune civilisation ancienne n'a donné, à ce jour, autant de détails sur les soins cosmétiques.
3000 ans avant JC, les femmes égyptiennes s'enduisaient déjà d'onguents parfumés - à base d'huiles végétales de palme, d'olive ou de noix, mélangées à des herbes aromatiques - pour se protéger des méfaits du soleil (vieillissement cutané et déshydratation).

- La Grèce Antique :

Pour mémoire, l'éthymologie du mot cosmétique vient du grec kosmetikos (relatif à la parure) et de kosmos (l'ordre de l'univers. La Grèce Antique vénérait l'esthétisme, et vouait un véritable culte à l'hygiène du corps !
Aussi Hippocrate recommandait-il, par exemple, dans ses écrits "Des Maladies et des femmes", d'utiliser l'huile de rose et de lys pour atténuer les rides.

- Les Romains :

A l'époque romaine, une peau claire et un teint éclatant faisaient partie des canons de la beauté : les femmes poudraient leurs corps avec de l'amidon de riz et se coloraient les joues au carmin. Pour prendre soin de leur visage, elles utilisaient des cataplasmes à base d'orge, d'oignon, ou de miel...

- Au Moyen-Âge :

Les femmes préservaient la beauté de leur peau avec des recettes très anciennes : masques à base d'argile, d'amidon ou de miel. Et pour avoir bonne haleine, elles mâchaient des graines de fenouil ou de cardamome.


Source: "Biocosmétiques" Estelle GUERVEN

Aucun commentaire: